Grand succès du 4e festival de non labour à Fégréac (44)

La 4e édition du Festival de Non Labour et de Semis Direct (NLSD) s’est déroulée le 29 août 2002 à Fégréac (Loire Atlantique) chez Claude, Michaël et Catherine Laillé, présidente de la CR 44.

Avec plus de 3 000 visiteurs, pour la plupart venus du Grand Ouest de la France, cette journée technique et d’information peut s’enorgueillir d’une réussite totale. Les diverses conférences organisées ont été très bien suivies.
Ademir Calegari, consultant à la FAO (Foods Agricultural Organisation) a donné, pour sa première venue en France, le témoignage de son expérience d’éleveur au Brésil. Il a présenté plusieurs solutions permettant de raisonner le non labour et d’adapter la rotation des cultures à l’élevage bovin.
David Desgine, technicien du bassin versant de l’Ouest, a justifié l’utilisation des engrais de ferme dans un schéma de non labour afin de préserver la qualité de l’eau. Ce sujet, très sensible dans l’Ouest de la France, a retenu particulièrement l’attention des spectateurs.
L’intervention de Philippe Granval, de l’Office national de la Chasse, a consisté à démontrer les atouts indéniables du non labour pour le maintien de la biodiversité.
Frédéric Thomas, rédacteur en chef de la revue TCS (Techniques culturales simplifiées) a, comme à son habitude, brillamment et très pédagogiquement commenté les profils culturaux et présenté la plate-forme maïs du site.

Les stands sur les énergies renouvelables utilisables à la ferme ont aussi été très visités.
Enfin, 26 outils différents ont attiré de nombreux spectateurs en pratiquant des démonstrations tout au long de la journée, présentant aussi de nouveaux matériels jamais vus en public.

Conférenciers, constructeurs, sponsors, public et organisateurs sont unanimes pour reconnaître la réussite de cette manifestation.
Le pari d’organiser une journée nationale désormais incontournable est atteint. Le festival du semis direct et des techniques simplifiées est devenu une vitrine où peuvent se rencontrer les utilisateurs et les fabricants ou distributeurs de matériels adaptés.

Le comité d’organisation du NLSD tient à féliciter la famille Laillé pour son accueil, son travail et sa disponibilité. Il remercie également l’ensemble de tous les partenaires qui ont réalisé un effort indéniable pour la réussite de cette journée. Il ne faut pas oublier tous les bénévoles (plus de 100) venus des quatre coins de la France sans qui ce festival ne pourrait être ce qu’il est aujourd’hui.
Rendez-vous est pris en 2003 dans le département de l’Aube pour l’organisation du 5e festival.